L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (6/8) : Le Caravage et Galilée

Sixième volet : Galilée réalise des croquis de la Lune mais il n’a pas une bonne vue. La comparaison des croquis de Galilée avec les photographies actuelles de la Lune montrent que les cratères sont soit grossis, soit absents. Cependant Galilée, qui a la connaissance du clair-obscur développé par Le Caravage, comprend que les ombres qu’il voit marquent le relief du terrain lunaire. Penchons-nous sur ce qui rapproche ces deux artistes qui ont vécu à la même époque : Galilée et Le Caravage.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (6/8) : Le Caravage et Galilée »

L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (5/8) : Galilée contre le maniérisme

L’érudition de Galilée pour les lettres n’est pas nouvelle. Eduqué dans un milieu culturel riche, ses goûts et ses préférences littéraires ne sont pas inconnus. On sait, par exemple, qu’il a eu une grande admiration pour l’Arioste et une aversion profonde pour le Tasse. Il compare ces deux écrivains poètes avec des courants artistiques qui ont lieu en peinture.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (5/8) : Galilée contre le maniérisme »

L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (4/8) : Galilée mesure l’Enfer

L’Enfer de Dante avait été au centre des préoccupations de Brunelleschi et cela lui inspira cette voûte magistrale de la cathédrale Santa Maria del Fiore. Le poème de Dante fut l’objet de nombreux commentaires dans les siècles qui suivirent sa parution et Galilée lui-même s’interrogera sur la réalité physique de la forme de l’Enfer.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (4/8) : Galilée mesure l’Enfer »

L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (3/8) : Brunelleschi, maître de la perspective

Célébré par ses contemporains comme « l’ingénieux ingénieur » qui a su conduire le chantier du dôme de la cathédrale Santa Maria dei Fiori, Filippo Brunelleschi fut salué comme celui qui sut retrouver la manière antique de bâtir ou encore comme l’homme « envoyé par le Ciel pour rénover l’architecture égarée depuis des siècles » . Mais il est considéré comme l’inventeur de la perspective dans la peinture. Voyons dans ce troisième chapitre son influence sur Galilée.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (3/8) : Brunelleschi, maître de la perspective »

L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (2/8) : L’école florentine et son rapport à la Nature

Après nous être un peu promenés dans Florence et avoir découvert l’espace dans lequel a grandi Galilée, remontons un peu dans le temps pour identifier les mouvements artistiques qui ont précédés l’émergence de Galilée. Nous allons voir qu’il s’inscrira dans la droite lignée intellectuelle des plus grands artistes florentins.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (2/8) : L’école florentine et son rapport à la Nature »

L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (1/8) : Promenons-nous dans Florence avec Galilée

On considère 1610 comme l’année miraculeuse de Galilée : ses observations du ciel font entrer l’Humanité dans une nouvelle ère, en rupture avec les croyances de l’époque. Comme on va le voir, cette rupture n’est pas si radicale mais elle est le fruit d’une évolution et d’une infusion des idées dans un contexte particulier. C’est parce qu’il était un homme de Culture qu’il est devenu un grand homme de Sciences. Galilée ne pouvait qu’émerger dans l’Italie du Nord à l’aube du XVIIe siècle. Premier chapitre, promenons dans Florence, berceau de la Renaissance dirigée depuis plus de deux cent ans par la famille Médicis.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (1/8) : Promenons-nous dans Florence avec Galilée »

1610, Galilée cache ses découvertes dans des anagrammes

Galilee, vers 1600
Galilée, vers 1600

Les relations entre sciences et art sont nombreuses et variées. L’art littéraire est probablement celui qui est le plus subtil car il ne se révèle pas au premier abord. Les mouvements rhétoriques ont participé à des tournants essentiels dans l’évolution de l’histoire des idées scientifiques. Pour l’heure c’est sur un petit jeu littéraire que je vous invite, sur les traces des anagrammes de Galilée. Poursuivre la lecture de « 1610, Galilée cache ses découvertes dans des anagrammes »

1611, Une tache dans l’oeuvre de Galilée?

Taches solaires par John Worcester - 1128
Taches solaires par John Worcester – 1128 [1]
Tous les 11 ans, le Soleil entre dans une phase d’activité plus intense et on voit apparaître des taches à sa surface. Pour observer le soleil, on utilise aujourd’hui des filtres mais aussi des lunettes pour bien étudier ce phénomène. Mais avant même l’arrivée des télescopes au début du XVIIe, des témoignages de ces observations dans le monde existent. En Europe, il a fallu attendre le XVIIe pour les observer et si on parle souvent de Galilée, force est de constater qu’il ne fût pas le premier comme le prouve cette mystérieuse représentation datant de 1128 et découverte récemment! Poursuivre la lecture de « 1611, Une tache dans l’oeuvre de Galilée? »