L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (5/8) : Galilée contre le maniérisme

L’érudition de Galilée pour les lettres n’est pas nouvelle. Eduqué dans un milieu culturel riche, ses goûts et ses préférences littéraires ne sont pas inconnus. On sait, par exemple, qu’il a eu une grande admiration pour l’Arioste et une aversion profonde pour le Tasse. Il compare ces deux écrivains poètes avec des courants artistiques qui ont lieu en peinture.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (5/8) : Galilée contre le maniérisme »

L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (4/8) : Galilée mesure l’Enfer

L’Enfer de Dante avait été au centre des préoccupations de Brunelleschi et cela lui inspira cette voûte magistrale de la cathédrale Santa Maria del Fiore. Le poème de Dante fut l’objet de nombreux commentaires dans les siècles qui suivirent sa parution et Galilée lui-même s’interrogera sur la réalité physique de la forme de l’Enfer.

Poursuivre la lecture de « L’influence de l’Art dans l’œuvre de Galilée (4/8) : Galilée mesure l’Enfer »

1610, Galilée cache ses découvertes dans des anagrammes

Galilee, vers 1600
Galilée, vers 1600

Les relations entre sciences et art sont nombreuses et variées. L’art littéraire est probablement celui qui est le plus subtil car il ne se révèle pas au premier abord. Les mouvements rhétoriques ont participé à des tournants essentiels dans l’évolution de l’histoire des idées scientifiques. Pour l’heure c’est sur un petit jeu littéraire que je vous invite, sur les traces des anagrammes de Galilée. Poursuivre la lecture de « 1610, Galilée cache ses découvertes dans des anagrammes »

1600, To Be or not To Be, sciences et fesses royales!

William Shakespeare [A]
William Shakespeare [A]
That is the question. Un physicien moderne vous dirait qu’on peut être et ne pas être (une onde et un corpuscule en vous parlant d’une particule) ou qu’on ne peut pas savoir à mieux que quelque chose près en vous parlant du principe d’indétermination. Mais il semblerait que derrière ce célèbre passage d’Hamlet de Shakespeare se cache une histoire des sciences qui occupe le plus grand astronome danois de l’époque : Tycho Brahé. Alors, T(ych)o B(rah)e or not T(ych)o B(rah)e?
Poursuivre la lecture de « 1600, To Be or not To Be, sciences et fesses royales! »

Voltaire scientifique

Voltaire []
Voltaire [1]
Le nom de Voltaire nous évoque évidemment le philosophe des Lumières, le défenseur de la liberté de pensée ou encore l’écrivain de Candide, mais on pense un peu moins, voire pas du tout, au scientifique qu’il fût. On doit pourtant à François-Marie Arouet (le vrai nom de Voltaire) un rôle essentiel dans le développement des sciences et dans sa diffusion.  Tout comme Goethe, le français s’est essayé à tous les genres de pratiques, littéraires comme scientifiques, et vaut certainement un peu plus que la maigre ligne qu’on
trouve sur l’encyclopédie en ligne [1]. Poursuivre la lecture de « Voltaire scientifique »