La modélisation épidémiologique (1/3) : 1760, Bernoulli et la variole.

bernoulli
Daniel Bernoulli

Les chiffres de la progression de la pandémie actuelle sont scrutés par tous, tous les jours. Ils sont des indicateurs de la propagation du virus à la mode et on entend parler de « plateau » et autre « courbe en cloche » dans les médias. Plus que les cloches qui sont de saison, ces chiffres servent évidemment aux épidémiologistes qui, appuyés par des modèles mathématiques, peuvent ainsi conseiller les politiques. Retour sur l’histoire de ces modélisations, première partie : 1760 Daniel Bernoulli et la variole. Poursuivre la lecture de « La modélisation épidémiologique (1/3) : 1760, Bernoulli et la variole. »

La chloroquine (2/2) : De sa découverte à son utilisation de masse

8Lors d’un article précédent, il était davantage question de l’histoire de la quinine que de la chloroquine et l’histoire s’arrêtait au moment de sa découverte, peu avant la Seconde Guerre Mondiale. Je vous propose une deuxième dose de chloroquine sur cette période, riche de rebondissements. Poursuivre la lecture de « La chloroquine (2/2) : De sa découverte à son utilisation de masse »

1619, Kepler et la musique des planètes

keplerKepler, grand défenseur des thèses coperniciennes, est connu pour avoir identifié que les orbites des planètes étaient elliptiques et non circulaires. Mais en 1619, il réalise une synthèse étonnante entre astronomie et musique… Il propose une géométrisation du monde à partir des propriétés des solides platoniciens et qui sous-tend une harmonie musicale et cosmique. Son travail va influencer certains compositeurs…

Une petite histoire à lire et écouter… Poursuivre la lecture de « 1619, Kepler et la musique des planètes »

La mort des étoiles (Prologue) : 1783 à 1916, Des étoiles noires aux trous noirs

trou noir1916 sur le front russe, Karl Schwarzschild, un astrophysicien allemand, prend le temps de décortiquer l’équation d’Einstein publiée quelques semaines plus tôt. Il en déduit l’existence d’un astre tout à fait nouveau : le trou noir. Nouveau? Pas vraiment,  puisqu’il avait déjà été imaginé en Angleterre en 1783… Retour sur l’histoire de ces astres fascinants. Poursuivre la lecture de « La mort des étoiles (Prologue) : 1783 à 1916, Des étoiles noires aux trous noirs »

L’évaporation de l’océan

L'eau des océans s'évaporeRécemment, le site Science et Avenir a relayé une vidéo où on voit la Terre s’assécher[1]. On sait nos civilisations sensibles aux crises hydriques[2]. Les chercheurs étudient les astres proches de la Terre comme Vénus, Mars ou la Lune pour mieux appréhender le futur de notre planète[3]. Par exemple l’absence de champ magnétique sur Mars aurait permis à l’eau de s’évaporer. Une petite question me vient : En supposant que le cycle de l’eau ne fonctionne plus, comme sur Mars, en combien d’années toute l’eau sur Terre s’évaporerait ? Poursuivre la lecture de « L’évaporation de l’océan »

1495, Leonard de Vinci repeint la Vierge aux Rochers

Leonardo_da_Vinci_Virgin_of_the_Rocks_(National_Gallery_London)Première œuvre commandée au maître milanais, deux versions de cette toile existent. Une première version est visible au musée du Louvre à Paris et une autre à la National Gallery de Londres. Mais pourquoi faire deux versions d’une même oeuvre? Et pourquoi y a-t-il des différences? La science va faire parler ces deux œuvres.

Une petite histoire à écouter et regarder…

Podcast Poursuivre la lecture de « 1495, Leonard de Vinci repeint la Vierge aux Rochers »

1783, Lavoisier sait faire de l’eau !

hydrogèneLes expériences de transformation de la matière ont toujours fasciné les hommes. Elles ont souvent été source de chimères comme la recherche de la transmutation du plomb en or, et à l’aube de la Révolution française, les chimistes se perdent dans un catalogue de noms plus poétiques les uns que les autres. Mais voilà qu’une observation inattendue va ébranler toute la chimie : l’eau n’est pas un élément fondamental…

A lire ou écouter, la petite histoire de l’hydrogène.Podcast Poursuivre la lecture de « 1783, Lavoisier sait faire de l’eau ! »

2077, la banquise a disparu

extension de la banquise octobreIl y a un mois, le 6 novembre 2019, le site Météo France publiait un article[1] sur l’extension de la banquise arctique. Le rapport faisait état d’un nouveau record à la baisse avec un graphique accompagné d’une autre courbe représentant une moyenne dont la pente semble vertigineuse. La question qui vient à l’esprit : mais quand la banquise aura-t-elle entièrement disparu ? Poursuivre la lecture de « 2077, la banquise a disparu »