1869, Borodine au sommet (5/5)

1.1.Borodine en 1865
Alexandre Borodine

L’année 1869 est une année riche pour Borodine : le soir du 4 janvier 1869, on joue la première symphonie de Borodine et il se met à écrire un opéra : le Prince Igor. Coté chimie, il publie son article sur la bromodécarboxylation[1] et surtout s’engage une controverse avec Kékulé sur la primeur de la découverte d’une réaction chimique aujourd’hui essentielle : l’aldolisation. Dans ce dernier volet, arrêtons-nous sur l’année 1869, sommet de la carrière de Borodine.

 

Poursuivre la lecture de « 1869, Borodine au sommet (5/5) »

Alexandre Borodine, l’éducation scientifique (3/5)

3.1.académie des sciences
Académie des Sciences de Saint Pétersbourg

Saint Pétersbourg n’est pas encore une capitale mondiale de la chimie quand, en 1850, Alexandre, Porphyrievitch Borodine (1833-1887) commence ses études à l’Académie de médecine et de chirurgie de Saint-Pétersbourg. Il va se révéler être un brillant chimiste et sa réputation va dépasser les frontières.

En 1869, le chimiste et compositeur Alexandre Borodine est pris dans une controverse scientifique internationale et il arrête la composition musicale de son unique opéra pour rétablir la vérité scientifique.

Mais qui sont les scientifiques qui vont l’influencer ? Quelle est l’atmosphère scientifique de Saint Pétersbourg dans les années 1860? C’est ce que je vous propose de découvrir dans ce troisième volet de la série.

Poursuivre la lecture de « Alexandre Borodine, l’éducation scientifique (3/5) »