La chloroquine (2/2) : De sa découverte à son utilisation de masse

8Lors d’un article précédent, il était davantage question de l’histoire de la quinine que de la chloroquine et l’histoire s’arrêtait au moment de sa découverte, peu avant la Seconde Guerre Mondiale. Je vous propose une deuxième dose de chloroquine sur cette période, riche de rebondissements. Poursuivre la lecture de « La chloroquine (2/2) : De sa découverte à son utilisation de masse »

1495, Leonard de Vinci repeint la Vierge aux Rochers

Leonardo_da_Vinci_Virgin_of_the_Rocks_(National_Gallery_London)Première œuvre commandée au maître milanais, deux versions de cette toile existent. Une première version est visible au musée du Louvre à Paris et une autre à la National Gallery de Londres. Mais pourquoi faire deux versions d’une même oeuvre? Et pourquoi y a-t-il des différences? La science va faire parler ces deux œuvres.

Une petite histoire à écouter et regarder…

Podcast Poursuivre la lecture de « 1495, Leonard de Vinci repeint la Vierge aux Rochers »

1783, Lavoisier sait faire de l’eau !

hydrogèneLes expériences de transformation de la matière ont toujours fasciné les hommes. Elles ont souvent été source de chimères comme la recherche de la transmutation du plomb en or, et à l’aube de la Révolution française, les chimistes se perdent dans un catalogue de noms plus poétiques les uns que les autres. Mais voilà qu’une observation inattendue va ébranler toute la chimie : l’eau n’est pas un élément fondamental…

A lire ou écouter, la petite histoire de l’hydrogène.Podcast Poursuivre la lecture de « 1783, Lavoisier sait faire de l’eau ! »

1912, La diffraction des rayons X et la peinture

3b-16-August-Macke_Paar-in-WaldLa découverte  de la diffraction des rayons X par les cristaux a joué un rôle capital dans la connaissance de la structure de la matière, aussi bien dans le domaine de la physique que celui de la chimie et, plus étonnamment, dans celui de la peinture ! Cette interpénétration entre la physique et la peinture se passe en Italie mais surtout à Munich en Allemagne où de nouvelles expériences scientifiques vont mettre en ébullition le milieu artistique.

A écouter, les mouvements entre sciences et art en 1912.
A regarder sur le site, la diffraction mise en oeuvre.Podcast Poursuivre la lecture de « 1912, La diffraction des rayons X et la peinture »

1894-1896, La Suède découvre l’effet de serre

260px-Greta_Thunberg,_2018_(cropped)Le jeune suédoise Greta Thunberg est aujourd’hui l’image emblématique de la lutte contre le réchauffement climatique. Comme on va le voir, c’est déjà à la Suède qu’on doit les premières évidences de l’impact des gaz à effet de serre sur le climat et c’était au XIXe siècle…

Retour deux articles de deux scientifiques suédois évoquant pour la première fois l’impact des industries sur l’atmosphère.
Poursuivre la lecture de « 1894-1896, La Suède découvre l’effet de serre »

1869, Borodine au sommet (5/5)

1.1.Borodine en 1865
Alexandre Borodine

L’année 1869 est une année riche pour Borodine : le soir du 4 janvier 1869, on joue la première symphonie de Borodine et il se met à écrire un opéra : le Prince Igor. Coté chimie, il publie son article sur la bromodécarboxylation[1] et surtout s’engage une controverse avec Kékulé sur la primeur de la découverte d’une réaction chimique aujourd’hui essentielle : l’aldolisation. Dans ce dernier volet, arrêtons-nous sur l’année 1869, sommet de la carrière de Borodine.

 

Poursuivre la lecture de « 1869, Borodine au sommet (5/5) »

Alexandre Borodine, l’oeuvre scientifique (4/5)

1.2.Borodin_by_Repin
Alexandre Borodine

Alexandre, Porphyrievitch Borodine (1833-1887) faisait partie de la fine fleur des chimistes russes mais son nom est aujourd’hui moins connu que celui de Mendeleïev, reconnu pour son tableau périodique, ou encore Markovnikov dont les règles sont connues des étudiants en chimie organique. Qui était donc Borodine ?

Après avoir balayé sa biographie, ses rencontres artistiques mais aussi son environnement scientifique, je vous propose dans ce quatrième volet de préciser l’oeuvre scientifique d’Alexandre Borodine. Cet article fait appel à des notions de chimie organique qui dépasse un peu le cadre d’un cours de lycée…

Poursuivre la lecture de « Alexandre Borodine, l’oeuvre scientifique (4/5) »

Alexandre Borodine, l’éducation scientifique (3/5)

3.1.académie des sciences
Académie des Sciences de Saint Pétersbourg

Saint Pétersbourg n’est pas encore une capitale mondiale de la chimie quand, en 1850, Alexandre, Porphyrievitch Borodine (1833-1887) commence ses études à l’Académie de médecine et de chirurgie de Saint-Pétersbourg. Il va se révéler être un brillant chimiste et sa réputation va dépasser les frontières.

En 1869, le chimiste et compositeur Alexandre Borodine est pris dans une controverse scientifique internationale et il arrête la composition musicale de son unique opéra pour rétablir la vérité scientifique.

Mais qui sont les scientifiques qui vont l’influencer ? Quelle est l’atmosphère scientifique de Saint Pétersbourg dans les années 1860? C’est ce que je vous propose de découvrir dans ce troisième volet de la série.

Poursuivre la lecture de « Alexandre Borodine, l’éducation scientifique (3/5) »

Alexandre Borodine, le chimiste compositeur (1/5)

1.1.Borodine en 1865
Alexandre Borodine

En 1869, le chimiste et compositeur Alexandre Borodine est pris dans une controverse scientifique internationale et il arrête la composition musicale de son unique opéra pour rétablir la vérité scientifique.

Mais qui était Alexandre Porphyrievitch Borodine ? Dans quel environnement culturel vivait-il ? Qui fréquentait-il ? Quels travaux scientifiques a-t-il signé ? Que s’est-il passé en 1869 ?

C’est à travers une petite série d’articles que je vous propose de mieux comprendre les tourments d’une découverte scientifique. Premier volet à la découverte de ce personnage haut en couleur ! Poursuivre la lecture de « Alexandre Borodine, le chimiste compositeur (1/5) »